CSA (Comment Siphonner l’Audimat)

Mots-clefs

, , , , , , , ,

Alors, une fois n’est pas coutume, je vais prendre des gants pour éviter de mal me faire comprendre.

A l’heure où le suspect des crimes commis ces derniers jours est tranquillement chez lui en train de regarder les épisodes des feux de l’amour qu’il a loupé lors de ses voyages en Afghanistan et au Pakistan, on est en droit de se rappeler les nouvelles règles du CSA pour la campagne de l’élection présidentielle. Celle qui a amené la période d’égalité du temps de parole entre les candidats de deux à cinq semaines avant le premier tour, qu’ils soient crédités de 1% ou de plus de 20% des intentions de vote.

En gros, au moment où nous aurions le plus besoin de débats politiques, c’est là où nous en aurons le moins, puisqu’ils deviennent, par cette application, mathématiquement et matériellement impossibles.

Cette décision a été prise après les élections présidentielles de 2007 par un CSA dont le Président est nommé par… le Président de la République.

Alors je dis que nous sommes en droit d’y penser et de nous interroger, pas que nous devons fantasmer sur d’éventuels complots. Je laisse cela à certains qui le font beaucoup mieux que moi avec autant de preuves, si tant est que les preuves constituent un élément de leur démarche.

Ce qui est évident et qui apparaît encore plus évident aujourd’hui, c’est que pendant cette période de cinq semaines, le président candidat se réserve le droit d’apparaître hors campagne dans des proportions sans communes mesures avec les autres candidats.

Bien évidemment, c’est son rôle. Bien évidemment c’est son devoir et il est incontournable que la France soit unie derrière son Président, quel qu’il soit, dans ce genre de moments.

Cela n’est pas à remettre en cause.

Ce qui est à remettre en cause, en revanche, c’est cette loi du CSA qui muselle tout débat politique et laisse au Président candidat toute latitude pour soigner son image. C’est aujourd’hui dans un moment difficile, mais ça pourrait être aussi bien lors d’inaugurations, de diverses manifestations, ou de voyages à l’étranger.

Cette modification est incontournable pour éviter que nous viennent en tête des images de ce genre :

Quand on n’a plus rien à dire…

Bon, alors… le Halal dans la campagne (présidentielle hein, parce que la charcuterie Halal du terroir c’est pas pour tout de suite), c’est quand même un peu n’importe quoi.

Je pense qu’il y a plus de chance que notre société de consommation refourgue à nos amis musulmans pratiquants n’importe quoi estampillé halal avant qu’on ne mange tous halal ou casher.

Vu la merde emballée sous vide qu’on se met dans le caddie, la lèvre tremblante parce qu’on a eu la mauvaise idée de faire les courses après avoir fait le plein d’essence, il serait peut-être bon de se demander pourquoi on continue à bouffer de la merde grasse, sucrée et salée (regardez la composition et l’origine de vos 10 achats de nourriture préférés et allez pleurer), avant de se demander si elle est halal.

Il y a donc des sujets autrement plus URGENTS à traiter, et si celui-ci n’est pas à négliger, il conviendra de le traiter dans son ensemble en se posant les bonnes questions.

… mais oui, je vais bien finir par en faire une avec Morano…

A’ffiche de nous !

A l’heure du « tout sauf Sarko », il est quand même bon de savoir où on met les doigts avant de rentrer dans l’isoloir. Il serait quand même temps de se pencher sur les programmes et la capacité de chaque candidat à comprendre ce qui préoccupe les français, afin de pouvoir commencer à donner des solutions réalistes.

Dans tout ce que je peux parcourir, on est loin du fond, ou plutôt, on l’a touché depuis longtemps.

Alors puisqu’on est dans les affiches de campagne, et qu’il n’y a plus besoin de taper sur Sarko tellement il se fait mal tout seul, voici ma maigre contribution.

Notre Président et sa 1ère Ministre en mai 2012 ????

Il y en aura d’autres à n’en pas douter !

A bientôt donc !

 

Le cycle de la vie… (avec image surprise cachée !)

Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Dure semaine pour Nicolas Sarkozy. Une journée seulement après la naissance de sa fille, il perd un de ses meilleurs amis.

Quatre années après avoir été reçu en grandes pompes à l’Elysée et deux ans après avoir fait son discours à l’ONU, Mouammar Kadhafi est mort aujourd’hui à Syrte en Libye, après avoir été arrêté (le fil des évènements est encore confus à cette heure-ci). Pourchassé depuis le mandat d’arrêt émis contre lui en mai dernier par la Cour Pénale Internationale, il avait réprimé la révolte dans son pays, en plein printemps arabe, en tirant dans le tas et en bombardant les Libyens.

Alors pour en revenir à mon introduction, ne tapons pas sur Sarkozy plus qu’il ne faut, ce genre d’hypocrisie est courante dans la gestion internationale du commerce avec les dictateurs. Ce n’est pas le premier ni le dernier, français ou étranger, a avoir ciré les pompes d’un tyran. Cependant, il l’a fait avec un tel zèle, que même sur le moment la presse et le peuple français, habitués à voir passer des dictateurs, s’en sont émus.

La photo du dessus me fait d’ailleurs penser à Sarkozy murmurant à l’oreille de Kadhafi, je pense à l’ONU, mais je ne suis pas sûr et je ne retrouve aucune photo. Cette image là m’avait encore plus choquée que le tapis rouge déroulé à Paris, car on y devinait un Sarkozy chuchotant à Kadhafi quelque chose du genre : « tu vois, ça y est, j’ai réussi à te faire entrer, c’est cool, je te l’avais dit ». Mais je ne dis rien de plus car ma mémoire se brouille et le net ne peut me venir en aide cette fois.

D’ailleurs, l’Elysée aurait fait disparaître les photos de la venue du Libyen de son site officiel dès le début de la révolte en Libye. De plus, sur la page wikipedia de Mouammar Kadhafi, aucune trace de Sarkozy. Étonnant car cette visite en question était à elle seule une visite importante et marquante dans les relations de Kadhafi avec l’occident, et il s’agit bien de la page francophone. Heureusement, une visite sur la page anglaise de wikipedia (traduite ici pour l’occasion – faites une recherche « Sarkozy » dans votre navigateur) me rassure vite. Sarkozy (entre autres !), est bien cité.

Heureusement, la presse en ligne, les blogs et autres endroits du net sont nombreux à relayer ce qui s’est passé et il faut aussi rappeler que pour le moment en France nous pouvons penser, dire et écrire ce que bon nous semble sans être exécuté. Je dis cela pour tempérer ceux qui dénoncent une soit-disant dictature Sarkozy. Il y a une différence entre avoir la mainmise sur tout ce qui draine du pouvoir, de l’information et du fric, et exécuter ses sujets. Nous pouvons goûter cette différence à chaque instant, mais que cela ne nous enlève pas le goût de la (dure) lutte contre tous les abus.

Et dire que la Chine nous emmerde quand on reçoit le Dalaï-lama…

Protectionnons !! Tabernacle…

Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , ,

J’adore la langue française. Je détaiste les fotes. J’m pa le sms, lol… mdr. Et donc, fort logiquement, je suis pour la protection de la langue française et pour son apprentissage dans des conditions optimums. Je suis aussi pour que l’Académie Française continue d’héberger des personnes âgées sachant écrire et parler pendant les mois d’hiver.

Par contre, j’entends ce jour que la Commission générale de terminologie et de néologie a décidé de ressortir une nouvelle fournée de termes à utiliser à la place de termes anglais.

David Platiniste

Très franchement, protéger une langue est une chose, éliminer la diversité étymologique en est une autre. Pourquoi ne pas supprimer les mots comportant des racines grecques ? Pourquoi ne pas faire comme les Québécois et joindre l’accent à la parole en utilisant un français approximatif du XVIIème siècle, en se mariant entre cousins et en coupant des arbres ? [Se faire des amis au Quebec : fait ! – Énoncer des préjugés hâtifs : fait !].

Michel DJ

Tout ceci est ridicule, d’autant que certains des termes évoqués dans ce rapport sont instinctivement adaptés et remodelés à notre sauce quand on les utilise, et donneront sûrement naissance à des termes mixtes qui seront le français de demain, si le sms ne l’a pas tuer avant.

Par contre, une chose est certaine, la Commission de Terminologie ne cesse de redonner ses lettres de noblesse à un vieux terme français qui n’est pas prêt de disparaître : la branlette intellectuelle !

Cââàaalice... c't'une blague là !!

Le Cinéma en 3D

Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , ,

Aller, je commence par une blague, c’est pas souvent :

– Tu sais pourquoi les chiens se lèchent le cul ?
– Heu non…
– Parce qu’ils peuvent…
– …
 

Ben pour la 3D au cinéma c’est pareil. Ça sert à rien, mais comme Avatar a fait s’équiper toutes les salles, on est obligés de se taper de plus en plus de films en 3D, parce que c’est équipé et qu’il faut rentabiliser un max et surfer sur la vague. Alors au début c’était les films d’action, après les nanards (bon souvent c’est les mêmes), mais après je suis sûr qu’on pourra même visionner des comédies romantiques en 3D.

Steve Jobs en 3D

Bon, je vais rester honnête, sur certains films d’animation et quelques exceptions, ça peut être sympa . Pas forcément indispensable, mais on se dit : « bon quand même, c’est en 3D, c’est pas mal ». Le concert de U2 reste d’ailleurs ma seule claque en 3D, même si fatigante pour les yeux sur la fin. Ha, c’est pas du cinéma.

Bienvenue chez les Ch'tis en 3D

Pour le reste par contre, pour tirer quelques euros de plus et vendre des lunettes, l’industrie du cinéma ne recule devant aucun sacrifice. Chaque film doit avoir sa scène en 3D. Oui SA scène, car souvent le film n’est pas en 3D et vous pouvez même enlever vos lunettes. Et là, c’est difficile car pour faire percevoir la 3D, faut un vrai spectacle. On peut donc, quand on achète une place pour un film en 3D, s’attendre à des choses comme ça :

– Un personnage tombe dans le vide à travers une fenêtre en verre fin qui explose en 187.000 millions de morceaux (oui, la fenêtre en bois avec double vitrage, ça marche moins bien)

– Une flèche/balle… est tirée vers le spectateur surpris (film d’action)

– Un coup de hache/d’épée… est donné en direction du spectateur au souffle coupé (film d’action)

– Un bouquet de fleurs est lancé vers le spectateur (comédie romantique, la spectatrice qui essayera de rattraper le bouquet en giflant son voisin, au milieu d’une salle pleine, sera sûre de ne pas se marier dans l’année, et ne reviendra plus)

– Un poney/cheval/bison… est lancé à vive allure vers le spectateur (documentaire animalier d’action)

– Un Jedi vert, ascendant ninja, tournoie dans les air avec un sabre laser (Drame familial interstellaire. Patience, y’aura bientôt un article sur les Jedi$)

Yoda en 3D

– Un son rauque sort du respirateur artificiel d’un asthmatique déguisé (3D sonore – à venir, voir ci-dessus)

– Un poney zombie tente de mordre le spectateur (film d’horreur animalier)

Poney zombie en 3D

– Un poney-garrou transpercé par une flèche d’argent tombe dans le vide – vue du haut, action ! – avant de recevoir un bouquet de fleurs – vue du bas et… action (drame romantique d’horreur animalier nanard)

Bon vous pouvez décliner l’exercice à l’infini, ou simplement regarder la liste des sorties de films.

Godzilla en 3D de dos

Ce qui est rassurant, pour une fois dans ce genre de mouvement de masse, c’est que le spectateur a l’air méfiant, voire plus. Sur le site d’un cinéma, je suis tombé cette semaine sur un vote concernant la 3D. La question était « si un film est en version numérique et en version 3D, quelle version allez-vous voir ? ». Seulement 19% répondent la 3D contre 50% la version numérique. Le reste avisera en fonction du film.

Bien évidemment, ce sondage vaut ce qu’il vaut, mais quand même, j’ose y voir une tendance et espère que pour cette fois comme pour d’autres, le comportement du consommateur pourra influencer le comportement des financiers (oui, un réalisateur ne se dira jamais, tiens, je vais faire un film avec une scène 3D au milieu), et non l’inverse.

Et accessoirement... enfin je dis rien... mais vous êtes pas à votre avantage là quand même ! (oui c'est elle qui a essayé d'attraper le bouquet)

Bon aller, bonne journée et que ça ne vous empêche pas d’aller voir des films en 3D, quand ça vaut vraiment le coût coup. C’est quand même une belle invention au départ qui commence à voir de réelles possibilités de mise en place confortable.

Créature du lac noir en 3D

Berlusconus Hereticus dans les flammes de l’Enfer

Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Y’en a un peu marre de ne parler que de Sarkozy, de la droite, du PS, des primaires et tout ce bordel. C’est triste et en plus il fait pas beau. Du coup, on a pas le moral ici.

Heureusement, en Italie, ils ont Silvio Berlusconi. Silvio, c’est un président du conseil vachement sympa, rigolo, blagueur, le roi de la fête, qui s’entoure de prostituées, parfois mineures, et qui paie Ruby sur l’ongle. Souvent imitée (par des footballeurs) mais jamais égalée, la dernière Berlusconnerie en date concerne des escortes (des filles de joie gardes du corps en français) s’habillant en sœur bonnasse, qui, après leur strip-tease, se font passer le crucifix un peu partout par le Cavaliere, avant qu’il monte en selle.

Ben oui, avec un crucifix classique, si vous ne le clouez pas au mur, c'est dur de le faire tenir tout seul !

Bon, le crucifix en objet phallique, je pense que c’est pas le premier, par contre ce qui est sûr, c’est que c’est pas le plus discret. D’ailleurs, tout ce qu’il a fait lui pète petit à petit à la gueule. On se demande bien pourquoi, et je voudrais signaler au passage que ce sont tous des ingrats, après avoir pris l’argent et les cadeaux qu’il lâchait dans ses soirées hardcores d’Arcore, franchement… pas cool. Perso, je les inviterais plus !

Cette révélation nous permet aussi de mieux comprendre maintenant pourquoi il s’était battu il y a deux ans pour maintenir les croix dans les écoles, allant jusqu’à se promener avec un gigantesque crucifix dans les bras (sûrement de retour d’une soirée). Mais à trop écouter les ZZ Top, c’est plutôt avec la gueule de bois qu’avec le bois du crucifix qu’il risque de se réveiller le Silvio.

ZZ Top – Woke up with wood – 1985 – Afterburner (non ça c’est le titre de l’album…)
 

Lâché par l’Église, qui a dû bien se goinfrer pour fermer les yeux jusque là, humilié et humiliant, Berlusconi force l’Italie à compter les jours jusqu’en 2013 qui marquera la fin de son mandat (s’il tient jusque là) puisqu’il a dit qu’il ne se représenterait pas (ha bon ?). Sachant que ça sent la fin de règne pour Sarkozy en France et qu’il nous a mis la honte plus qu’à notre tour au niveau international, on ne peut même pas imaginer ce que peuvent ressentir les italiens aujourd’hui.

C’est simple, avec ses frasques et une richesse personnelle estimée de presque huit milliards de dollars, la troisième fortune d’Italie fait passer notre président pour un smicard amateur qui traîne avec des gens trop riches pour lui, incapable de faire éclater de véritables scandales et pire, pire… pour un père de famille respectable.

Obsolescence Programmée – Prêt à jeter

Mots-clefs

, , , , , , , ,

Si vous êtes pressé, revenez un peu plus tard, aujourd’hui c’est cinéma !!

Je vous invite à regarder en entier le reportage qui suit si vous ne le connaissez pas. Il fait 1h15 et a été programmé sur ARTE en début d’année. Son petit nom c’est « Prêt à jeter » et il porte sur le principe de l’obsolescence programmée.

A l’heure où encore une fois les politiques n’axent leurs programmes et leurs budgets que sur la seule croissance, demandons-nous quelle croissance nous voulons ? Nous, qui sommes les principaux concernés. Ce que nous voulons, nous ! Que conserver de ce que nous avons et à quoi sommes-nous prêts à renoncer pour y parvenir dans d’autres conditions ?

Il est trop facile de dire qu’il faut changer et que tout est mal ou bancal. Il est aussi illusoire de penser que l’on peut, comme ça, cracher dans la soupe et jeter notre enfant dodu avec l’eau de notre bain moussant. Mais il est pourtant nécessaire que chacun réfléchisse et agisse. Par touches successives et modestes, chacun apportera sa pierre, le web se chargeant de donner à ces mouvements une inertie inaccessible auparavant. C’est notre class action à nous contre ce qui semble avoir été intégré à notre ADN à notre insu depuis plusieurs générations.

Car c’est également à nous que revient la mission d’ouvrir les yeux à nos enfants aujourd’hui insatiables s’agissant d’objets jetables (autant, ou plus que nous ?), qui devront pourtant demain poursuivre ce qui s’engage aujourd’hui.

Le changement ne peut s’amorcer fermement ni être durable sans une profonde prise de conscience.

J’insiste sur profonde parce que dans l’ensemble tout ce qui est dit ici est connu et je peux entendre d’ici des « ouais, c’est connu, on sait tout ça ». Mais, souvent, ça s’arrête là et on retourne à notre quotidien en faisant des gros yeux à la machine à café : « tu te rends compte quand même, le monde dans lequel on vit ! ». Ces simples remarques ne suffisent pas. Sinon, même notre conscience est vouée à l’obsolescence programmée.

Mais qu’il la ferme donc un peu… Moteur… *clic*noir*Vrrrrrrrrr*…