Mots-clefs

, , , , , , , ,

Si vous êtes pressé, revenez un peu plus tard, aujourd’hui c’est cinéma !!

Je vous invite à regarder en entier le reportage qui suit si vous ne le connaissez pas. Il fait 1h15 et a été programmé sur ARTE en début d’année. Son petit nom c’est « Prêt à jeter » et il porte sur le principe de l’obsolescence programmée.

A l’heure où encore une fois les politiques n’axent leurs programmes et leurs budgets que sur la seule croissance, demandons-nous quelle croissance nous voulons ? Nous, qui sommes les principaux concernés. Ce que nous voulons, nous ! Que conserver de ce que nous avons et à quoi sommes-nous prêts à renoncer pour y parvenir dans d’autres conditions ?

Il est trop facile de dire qu’il faut changer et que tout est mal ou bancal. Il est aussi illusoire de penser que l’on peut, comme ça, cracher dans la soupe et jeter notre enfant dodu avec l’eau de notre bain moussant. Mais il est pourtant nécessaire que chacun réfléchisse et agisse. Par touches successives et modestes, chacun apportera sa pierre, le web se chargeant de donner à ces mouvements une inertie inaccessible auparavant. C’est notre class action à nous contre ce qui semble avoir été intégré à notre ADN à notre insu depuis plusieurs générations.

Car c’est également à nous que revient la mission d’ouvrir les yeux à nos enfants aujourd’hui insatiables s’agissant d’objets jetables (autant, ou plus que nous ?), qui devront pourtant demain poursuivre ce qui s’engage aujourd’hui.

Le changement ne peut s’amorcer fermement ni être durable sans une profonde prise de conscience.

J’insiste sur profonde parce que dans l’ensemble tout ce qui est dit ici est connu et je peux entendre d’ici des « ouais, c’est connu, on sait tout ça ». Mais, souvent, ça s’arrête là et on retourne à notre quotidien en faisant des gros yeux à la machine à café : « tu te rends compte quand même, le monde dans lequel on vit ! ». Ces simples remarques ne suffisent pas. Sinon, même notre conscience est vouée à l’obsolescence programmée.

Mais qu’il la ferme donc un peu… Moteur… *clic*noir*Vrrrrrrrrr*…

Publicités