Ouais je sais…

« le fumiste ! il écrit jamais et il vient juste pour dire bonne année, à la fin du mois de janvier ! »

« Y’a plein de sujets chauds bouillants et lui il fout pas la rame, il vient quand il veut ce petit feinéant ! »

… et j’en passe !

Mais c’est comme ça, je suis ici chez moi et je viens quand je veux !

On est encore en janvier et c’est encore permis de vous souhaiter une bonne année, alors profitez avant que je change d’avis et que je vous souhaite juste de faire face à ce qui nous attend tous, à savoir une bonne grosse année de merde, de crise économique, de retour du chômage en force, de la précarité avec les restrictions des allocations et le mirage du pôle emploi qui met dans le même service les démotivés de l’assedic avec les intermittents de l’anpe avec un logo tout naze qui ne risque pas de leur redonner envie de sourire aux chômeurs.

Donc une bonne année malgré tout, parce que c’est toujours dans le noir absolu que les petits points brillants se distinguent le mieux.

Publicités