Mots-clefs

A une époque où l’on reproche au président de la république de blâmer quelqu’un qui ne répond pas à son bonjour (ce qui reste, même si l’on connait mon antipathie envers Mr N., la moindre des politesses), il est normal que personne ne s’offense que l’on puisse viser des civils avec des armes, fussent-elles (ou eussent-elles dû être) chargées à blanc.

Réprimandons donc celui qui s’est trompé de chargeur (erreur humaine) et non ceux qui autorisent ce genre de manifestation débile (erreur inhumaine) qui n’a d’autre but que… d’ailleurs, c’est quoi l’objectif ?? Ha oui !! Réunir des civils pour simuler avec eux une prise d’otage… hmmm.

Après tout, je me demande qui est le plus fautif, celui qui organise ou celui qui regarde. Sauf que là, c’est payé au prix cher, y compris pour des bambins de 3 ans à qui on avait pourtant organisé un après-midi récréatif.

On crucifie ceux qui agitent le corps de la bête sans jamais s’attaquer véritablement au cerveau.

Notre Monde est sûrement atteint d’alzheimer, il ne sait plus d’où il vient et n’a aucune idée d’où il va. Les civils ont bien assez d’endroits où admirer ce genre d’exercice.

Publicités